Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 3.1856/57 (1858)

Seite: 126
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9388.11
DOI Seite: 10.11588/diglit.9388#0138
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1858/0138
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 126 —

graver l'épitaphc suivante au-dessous d'un turban en marbre :

« Au nom de Dieu clément et miséricordieux. — Est dé-
cédé dans la grâce de l'Éternel, le noble seigneur Husseïn-bey,
fils du seigneur Hassan-bey, un samedi, 9 du mois de redjeb,
l'an 1209 (de J.-C. 1794-95). »

A gauche de cette tombe, et au bas de l'escalier qui descend
à la galerie funéraire, s'élève un monument en marbre blanc,
couvert de sculptures dans le goût italien. C'est le tombeau
de son fils Hassouna qui périt si malheureusement, en tom-
bant avec sa jument dans le ravin de Constantine, au moment
ou il traversait le pont gigantesque, connu sous le nom d'EI-
Kantara. Près de la tête se dresse une plaque de marbre sur

(K° 31. )
loading ...