Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 3.1856/57 (1858)

Seite: 142
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9388.12
DOI Seite: 10.11588/diglit.9388#0154
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1858/0154
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 142 —

Ces deux inscriptions semblent avoir appartenu au même
monument. D'un côté, la dimension des pierres est identique,
elles ont 1 m. -25 c. de longueur et 0 m. 45 c. de hauteur ;
de l'autre, les caractères n'offrent aucune différence, ils me-
surent 0 m. 8 c. de haut. La mieux conservée est celle que
j'ai placée sous le n° 2; l'autre a tellement souffert du temps
et de la main des hommes, que j'ai eu toutes les peines du
monde à en [obtenir le fac-similé. C'est à M. Cordonnier,
deuxième adjoint au Maire, que nous devons la découverte
de ces fragments épigraphiques de l'histoire locale. Il les a
aperçus dans un caveau de l'époque byzantine, sous la maison
Decure, rue Leblanc.

(»" «.)

M E M O RI AE . GEN.
C.CAECILI.C.FIL.QV1R .
CRESCENTIS.

Memorix gentis Caii Cwvilii, Caii filii, Quirina, Crescentis.

« A la mémoire de la famille de Caius Cécilius, fils de
Caius, de la tribu Quirina, surnommé Crescens. »

Inscription relevée par M. Menot, vérificateur des Do-
maines, sur la roule de Sélif, à 28 kil. de Constantine.

*•)

QVINI V S.
QVIN . F.
V. S . L .

Quinius, Quinii films, VOlum solvit libens.

i Quinius, fils de Quinius, acquitte avec empressement (de
bon cœur) le vœu qu'il a formé. »
loading ...