Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 3.1856/57 (1858)

Seite: 149
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9388.12
DOI Seite: 10.11588/diglit.9388#0161
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1858/0161
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 149 —

ginli. Hic situs est. — Dis manibus Juliœ Honoralœ, mai'Uœ
dilectœ (?). Vixit annos triginta. Hic sila est.

Sur une pierre en forme d'autel, offerte au Musée par
M. Longueville. Les A ressemblent à des lambda retournés
dont la plupart cependant sont traversés par une barre.

Ces trois cippes ont été trouvés dans les fouilles du ver-
sant oriental du Coudiat-Alî.

(HT» *».)

P H 0 V 1 D E N
ET.D1DIÂ.LVC
N V MIN 1B

Fragment d'une belle inscription religieuse sur marbre
trouvée à la Poudrerie. Longueur, 0 m. 56; largeur, 0 m. 17.

(K° 99.) {X' 30.) (S° 31.)

C 0 M M 0 D A. C.IVLIVS.A L.LVCI.FIL

HONORA NDANIVS. I A. M ARC

TA.V.A. V.A. . . XV. ELA.V.A.

XXV.D.XIX. XII.H...

Epitaphes copiées dans l'ancien cimetière d'Aïn-el-Bey, à
200 mènes du pénitencier arabe Le n° 51 doit être lu de la
manière suivante : Lncia, Lucii filia, Marcclla, vixit annos
duodecim. Hic sila est.

En exécutant les travaux de réparation du pont qui s'est
écroulé au mois de mars dernier, le service des Ponts et
chaussées a retiré des décombres entassés auprès des piles
inférieures plusieurs pierres, dont deux méritent d'être si-
loading ...