Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 3.1856/57 (1858)

Seite: 157
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9388.13
DOI Seite: 10.11588/diglit.9388#0169
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1858/0169
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
SDR DES FOUILLES FAITES A LAMBÈSE

aux sources d'Aïai Driun et «l'Aïai Boubennann.

L'ancienne Lambèse, garnison centrale de la 3e légion
auguste, était alimentée par les eaux de deux sources, Ain
Boubennana et Ain Drinn, toutes deux situées sur des pla-
teaux du même nom, au sud et au sud-est de cette ville, à
une distance de deux kilomètres environ.

Ces deux sources ont un débit moyen, la première de mille
à onze cents, la seconde de douze à treize cents litres à la
minute.

Chargé de construire la chambre d'eau d'Ain Boubennana
et le conduit destiné à l'alimentation du pénitencier, nous
loading ...