Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 3.1856/57 (1858)

Seite: 158
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9388.13
DOI Seite: 10.11588/diglit.9388#0170
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1858/0170
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 158 —

avons été aniené à faire des fouilles assez considérables, et,
à remplacement même de la source , nous avons trouvé les
fondations de la chambre d'eau romaine. Cette construction
était rectangulaire; elle avait 2 m. environ de longueur et
1 m. 50 c. de largeur intérieurement; ses murs en briques et
en mortier hydraulique avaient près del m. 50 c. d'épaisseur;
ce qui nous fait présumer qu'elle était voûtée , comme l'indi-
quaient d'ailleurs les pierres de taille en voussoir qui étaient
dans la vase même de la source. Les piédroits élaient assis
sur d'immenses pierres de taille inégalement espacées en-
tr'elles, et réunies par des voûtes en briques. Cette disposi-
tion ingénieuse permettait aux petites sources latérales, trop
éloignées peut-être pour être contenues dans l'intérieur de la
chambre d'eau, de se déverser dans la source principale.

Le conduit partant de cette chambre d'eau avait 20 centi-
mètres de largeur et 25 centimètres de hauteur intérieure-!
ment ; les deux parois étaient en maçonnerie de briques repo-
sant sur une pierre de taille, et le ciel était une dalle ou un
moellon. Il est à remarquer que, après le déblai des terres
et le nettoyage de la source, la paroi supérieure du conduit
se trouvait à cinq ou six centimètres environ au-dessus du
niveau de l'eau. Ce conduit se dirigeait vers la partie occi-
dentale de la ville en suivant une ligne presque droite ; plu-
sieurs conduits secondaires venaient y aboutir pour alimenter
différentes fontaines et réservoirs de la ville. Aux environs
des prises d'eau, jusqu'à une certaine dislance, ces conduits
secondaires élaient d'abord en tuyaux de poterie de dimen-
sions variables; ensuite, lorsque la pression de l'eau devenait
trop forte, les tuyaux de poterie élaient remplacés par des
tuyaux en plomb. Ces derniers étaient de différents diamètres;
il n'a pas été possible de constater d'une manière exacte l'é-
paisseur du plomb à cause de la couche de sulfate de chaux
qui s'élail déposée dans l'intérieur du tuyau, et qui formait
un seul et même tout avec le plomb.
loading ...