Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 3.1856/57 (1858)

Seite: 171
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9388.15
DOI Seite: 10.11588/diglit.9388#0183
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1858/0183
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 171 —

les historiens latins nous ont légué le nom sans en désigner
remplacement.

Aux mémorables époques où écrivaient Salluste, Pline, Plo-
lémée cl Proeope, on ne fixai[ pas les renseignements géogra-
phiques d'une manière aussi précise qu'aujourd'hui : c'est
pourquoi leurs précieux ouvrages ne sont malheureusement
que des jalons placés sans ordre, d'après lesquels nous pou-
vons à peine nous guider. De même les itinéraires incomplets
d'Anlonin et de Peulinger nous fournissent les seuls documents
qui puissent nous conduire à la découverte des lieux où se
sont passés les beaux épisodes de l'histoire du peuple-roi.

J'avais donc l'esprit prédisposé aux éludes de géographie
comparée, lorsqu'en décembre 18S6, une limite à faire, entre
les Oulad-Sellem, les Oulad-Sulihan et les Oulad-Bou-Aoun,
vint réclamer ma présence dans le Belezma. Je partis de Dama,
les tables de Peulinger dans ma djebira, et j'allai piauler ma
tente au Mcerra où, cherchant des points saillants qui devaient
servir de base à mes opérations, je découvris, au milieu de
l'Enchir Kasria (I), et, près des restes d'un édifice dont la
l'orme semble indiquer un temple chrétien, une borne avec,
l'inscription suivante :

IMP.CAES.M.AVREL
S EVER0.ANTONI
N 0 . P I 0 . F E LIC I. A V G .
PART.MAX.DR IT.
M A X. G E R . M A X .
PONT.MAX.TR .
P 0 T . X V 11. 1 M P . 111 .
C0S.I1II.PR0C0S.

A D . L A M A SI?
AM.L0MBIN1 A N E .
M VIII!

(1) C'esl-à-ilire les ruines Je Kasria. Le mot ciirhir n'est point arai-e ; il ar-particnl à la
langue berbère.
loading ...