Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 3.1856/57 (1858)

Seite: 174
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9388.15
DOI Seite: 10.11588/diglit.9388#0186
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1858/0186
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
être sans contredit au lieu et place de l'Enclin- Zraia. Le sou-
venir de ce que rapporte lbn-Khaldoun au sujet de celte lo-
calité, m'invita à m'y arrêter un instant pour visiter les
mosquées, qui sont encore debout comme pour témoigner de
la splendeur de celle ville sous les berbères. Là, j'ai eu sous
les yeux plus de 400 inscriptions, tumulaires et autres, niais
je n'ai transcrit que celles qui m'ont paru offrir le plus d'in-
térêt. La Société en a reçu le fac-similé dans le courant de
mai dernier, et l'on a pu remarquer qu'aucune ne donnait le
nom de celle localité, que j'étais cependant appelé à décou-
vrir six mois plus lard, sur le fragment d'une pierre brisée
portant les lignes que voici :

I 0 & M . 0
I M P C A E S
A L E X A N U H
IV LIA E M
CASTOR.E
Z A R A 11 A N
DEVOTVS.N

DEC-SPLENHD

Nous connaissons donc désormais la position précise de
Zaraïa cl son,orthographe.

Chassé de Zraïa par la neige, bien que nous fussions au
mois de mai, je pris la direction du Hodna, qui me promettait
une température plus douce, et j'allai bivouaquer à Zerga,
petite plaine resserrée entre le Djebel hou Thaleb, le Djebel
0. Ali ben Sabor et le Djebel Djezar. Ma tente était à peine
plantée près des ruines d'un temple situé en aval de Kherbel
Zerga, que mon chaouelre vint me chercher pour me montrer
une pierre qui lui paraissait porter des traces d'écriture.
Effectivement j'y lus celle inscription :
loading ...