Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 3.1856/57 (1858)

Seite: 176
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9388.15
DOI Seite: 10.11588/diglit.9388#0188
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1858/0188
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
pourquoi, je fis placer mon dernier campement à Enchir Ma-
founa, où des fouilles faites à la hâte rendirent à la lumière
les deux épigraphes ci-dessous, qui nous aident à fixer rem-
placement d'un autre évèché :

GENIOLAMSO

IMPAVGVET
R I A <& S A T V R N IN A
MATER.DVOR
V M E 0 H 0 M A
.ORVMHOSTI
LIORVMSATVR
NINi ETFELICIS
CONIVNX& L.
HOSTILI FELI
CIS PONTIFICIS
M V NI G PL A M B A
ESITANORVMOB
HONORE M. F L . P . I)

. .TVNAE*
D V C I A V G G
HOSTILI VS <&
. A II N F E L IX
ARTHAGVET
XBF&LEGDVO
IRALICÏVSET*
ON T IF EX M V
NIC I PI LA MBAE
PATERHOSTILI
S A T V RNINI EQ

B i{

C'est dans une promenade aux environs de Batna, sur le
territoire de Kherbet Oulad Arif, si riche en ruines romaines,
que j'ai fait ma dernière découverte. Le hasard attira nies re-
gards sur une pierre brisée où je lus entre deux filets assez
finement taillés les caractères ci-après :

I R I D

Non loin de ce débris épigraphique gisait une inscription
assez complète, qui porte, en latin et en abrégé, les mots

IJunicipe de Lambividi.

I M V . C A E S . M . A V R E L I 0
C L A Y I) I 0. 1 N VICTO.Pio.
F E.........0 U D 0 . M ■ L •
loading ...