Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 4.1858/59 (1860)

Seite: 1
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9389.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.9389#0013
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1860/0013
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
QUESTIONS

DE

OTêMtlcMlI ET B'filSTOllX

A PROPOS

Parmi quelques débris romains exhumés, en 1855, des fon-
dations du quartier de cavalerie à Sétif, s'est trouvée l'épi-
laphe de l'évêque Novatus, décédé en 401 de l'ère maurita-
nienne, après 37 ans d'épiscopat ; personnage qui n'est autre
que le Novatus mentionné dans les actes des conciles d'A-
frique au cinquième siècle et dans la correspondance de Saint-
Augustin. En exposant les preuves de celte identité, j'aurai
occasion d'entrer dans quelques développements, et je m'ar-
rêterai surtout au grand événement de l'époque, l'invasion
vandale , dont j'essaierai d'expliquer les circonstances d'une
manière plus rationnelle qu'on ne l'a fait jusqu'ici.

M. Léon Renier lit ainsi notre épitaphe (I) :

Hic jacet uniisles sanclusque Novatus,
Terdenos et septem salis qui meruil annos.
l'recessit die décima kalendas Septembres, (aniio) provinciae

quadringenle&imo primo.

(I) Inscriptions romaines de l'Algérie, n« 3,-430.

1
loading ...