Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 4.1858/59 (1860)

Seite: 20
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9389.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.9389#0032
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1860/0032
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 20 -

pagne, et qui passèrent aux Vandales pendant ht malheureuse
bataille livrée par Castiu. Celte supposition est autorisée par
un passage de l'ossidius relatif au siège d'Hippône, passage
daus lequel il parle de Boniface, comme d'un ancien allié des
Goihs (I). Une pareille composition de son armée devait lui
paraître propre à faire naître la désertion parmi les Goths de
Sigisvull. I2lld avait aussi ses avantages pour Gensérie, qu'elle
débarrassait d'auxiliaires dangereux , s'il restait en Bétique,
tout en lui donnant, de l'autre côté du détroit, des gens tout
prêts à faire défection aux Romains, dans le cas où il se déci-
derait à le franchir avec sa nation.

L'Afrique ne pouvait manquer d'être un point de mire pour
ceux de ces essaims de barbares accourus à la curée de l'em-
pire d'Occident, qui parvenaient jusqu'au littoral de la Médi-
terranée. Ce n'était pas seulement de riches provinces à piller,
mais une terre de repos, protégée par la mer contre les bandes
qui venaient derrière eux. Déjà les Goths avaient, tenté le
passage par la Sicile, sous Alaric, et par le détroit d'Espagne,
sous Vallia. La môme nécessité entraînait les Vandales de
Gensérie ; je l'ai déjà fait remarquer, c'est sous la pression
des Goths qu'ils se résolurent à quitter l'Espagne. Gensérie
saisit donc avec empressement l'occasion qui se présentait dé
mettre le pied en Afrique, au moyen de ses auxiliaires de race

(1) Voici ce passage important, après cului qui concerne l'entrée des
Vandales; on voit qu'ils avaient des Goths parmi eux, et qu'il y en avait eu
aussi dans l'armée de Boniface divina voluntate et poleslatc provenil
ut manus ingens, divertis telis armata et bellis exercitata immanium
hostium Vandalorum et Alanorum, commixtam secum habent Gollho-
rum genlcm aliarumque diversarum genlium personas, ex Uispaniac
partibus transmarinis navibus Africae influxissel et irruisset, universa
que per loca Mauritaniarum,, ctiatn ad alias nostras transiens provin-
cias et regiones , omni saeviens crudclilale et alrocilate, cuncta quae
potuil expoliationc, caedibus diversisque tormentis, incendiis, aliisque
innumerabilibus infandis malis depopulata est, nulli sexui, nulli pa-
riens aetati, nec ipsis Dci sacerdolibus vel minislris, nec ipsis ecclesia-

rum ornamenlis, seu inslrumentis, vel aedificiis.....................

____accrevitque moeroribus et lamenlationibus ejus saucti Augustin!)

ut eliam adliuc eo in suo stalu consistente . ad eamdtm Uipponensium
liegiorum civitalem ab iisdem hostibus veniretur obsidendam. Quoniam
loading ...