Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 4.1858/59 (1860)

Seite: 52
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9389.5
DOI Seite: 10.11588/diglit.9389#0064
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1860/0064
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Corniche. —Sur la corniche, on ne voil ni modillons, ni
têtes de lion ; les oves se retrouvent dans le quart de rond :
elles sont avec nervures, et le chapelet est placé en dessus
au lieu de l'être en dessous. La cymaise porte un genre de
palmelles simples avec trèfles.

Architrave. — La frise est supprimée, et l'architrave vient
immédiatement après la corniche , ce qui constitue ce qu'on
appelle une corniche archilravée.

Celle architrave est divisée en caissons (I) de forme alter-
nativement carrée et rectangulaire. Le milieu des premiers
correspond à l'axe des colonnes ou des pilastres ; on y voit
la tête de bélier ou de taureau des sacrifices avec les bande-
lettes (2). Les seconds contiennent les attributs de Minerve:
la chouette aux ailes déployées, foulant aux pieds deux ser-
pents, placés tels qu'on les voit dans les statues anciennes,
rampant devant la déesse et entrelacés de rameaux d'olivier.

Atlique. — Les divisions de l'architrave se retrouvent sur
l'attique en prolongement vertical. Les parties surmontant les
têtes de bélier ne contiennent pas toutes le même dessin. Dans
lc6 unes, on a figuré des guerriers armés de pied en cap;
dans quelques autres , on voit Hercule s'appuyanl sur sa
massue; d'autres encore (comme c'est le cas dans notre des-
sin) représentent des trophées d'armes composés de boucliers,
de haches, de casques, de cuirasses à écailles. Beaucoup de
ces sculptures sont presque effacées, mais cependant assez
distinctes encore pour permettre d'en faire l'étude complète.
De même, les divisions intermédiaires sont diversement rem-
plies : les unes renferment deux cornes d'abondance croisées,

(Il Ce terme u'est peut-être pas loul-à-fait technique dans le cas ac-
tuel ot sera sans doute critiqué. C'est le seul que nous trouvons pour
exprimer claiiement notre idée.

(2) Nous croyons inutile déparier des domicilies et des différentes mou-
lures qui servent d'encadrement.
loading ...