Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 4.1858/59 (1860)

Seite: 53
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9389.5
DOI Seite: 10.11588/diglit.9389#0065
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1860/0065
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 55 —

séparées par trois rosaces , dont les deux extrêmes soutien-
nent une tête de Méduse ; les autres sont fermées par cinq
rosaces auxquelles viennent aboutir trois festons entrelacés,
terminées par des rosettes et supportant également deux têtes
de Méduse aux extrémités. Celte dernière disposition est par-
ticulière aux deux façades latérales seulement : dans celle de
derrière, on ne voit que trois rosaces et deux festons non
entrelacés. Ajoutons que l'attique a un socle, mais qu'il est
dépourvu de corniche.

Plafonds. — Les plafonds compris entre les colonnes sont
aussi très-richement décorés : on y distingue des fleurs, des
feuilles, des corbeilles de fruit, des emblèmes divers d'une
finesse d'exécution remarquable. Les dessins qui accompa-
gnent cette notice et par lesquels nous avons essayé de re-
produire une partie de ces mêmes ornements, seront suffi-
sants, nous l'espérons, pour rendre intelligible au lecteur ce
que la présente description aura laissé d'incomplet et d'obscur.

Observations générales sur l'ensemble du monument. —■ Le
temple de Minerve porte le cachet d'une grande originalité. La
suppression de la frise, remplacée par un atlique couvert
d'ornements, lui donne un aspect tout particulier ; l'absence
du fronton laisse présumer qu'il était remplacé par des sta-
tues surmontant la façade principale; il y en avait-peut-être
même au-dessus de chaque colonne et de chaque pilastre.
L'attique n'ayant pas de corniche, celte dernière hypothèse
nous paraît très-plausible.

Nous ne connaissons pas de dispositions semblables dans
l'architecture ancienne.

La corniche présente des dimensions trop faibles de hauteur
et de saillie; elle paraît écrasée sous le poids des décorations
accumulées sur l'attique. L'architrave aussi est ornée trop
richement, et l'ensemble paraît un peu court et surchargé.
En général, l'idée d'innovation prédomine dans ce monument;
loading ...