Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 4.1858/59 (1860)

Seite: 63
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9389.5
DOI Seite: 10.11588/diglit.9389#0075
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1860/0075
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 63 —

nini PU Germanici Sarmatici nepoti, divi Anlonini PU prone-
poli, divi Hadriani abnepoli, divi Trajani Parlhici et divi Ncr-
vae abnepoli, Marco Aurelio Antonino Pio Felici Auguslo Ara-
bico Adiabenico Parihico Maximo Brilannico Maximo Germa-
nico Maximo, ponlifici maximo, tribuniciae poleslalis XVII,
imperalori II, consuli IlII, proconsuli, palri palriae.

Comme précédemment , Garaealla porte dans celle ins-
cription les noms de Marais Aurelins Antoninus l'ius. Elle
renferme en outre le cortège ordinaire et complet des épi-
thètes hyperboliques que cet empereur avait pris l'habitude
de se conférer ; on y rencontre aussi (ce qui est plus rare)
cette généalogie fictive par laquelle Septime-Sévère s'était
nommé, de son propre chef, (ils de Marc-Aurèle, essayant
ainsi d'enter sa dynastie héréditaire sur le trône adoptif des
Antonins. Vains efforts! moins de cinq lustres s'écoulent entre
la mort du fondateur de la dynastie sévérienne et l'assassinat
de son dernier rejeton Alexandre Sévère. Dans l'intervalle ,
presque tous les membres de la famille subissent le même
sort, et tombent sous le fer des Prétoriens. Septime-Sévère
était cependant doué d'une énergie sans bornes, d'un courage
à toute épreuve. Il avait des talents incontestables ; c'était un
génie vaste et puissant. D'où vient cette durée éphémère de
son œuvre? C'est que l'édifice qu'il avait construit reposait
sur un sol fangeux, et les matériaux en étaient vermoulus.

A celle époque de passions effrénées et de vices sans nom,
la gangrène de la corruption avait.envahi toutes les parties
du corps social. On faisait encore de grandes choses : mais
si le colosse romain n'avait pas cessé tout-à-fait d'avancer,
c'était plutôt en vertu de la vitesse acquise que par sa propre
force d'impulsion. Le moment approchait où , chez lui, le
souvenir devait remplacer l'espérance , car bientôt il allait
entendre sonner l'heure de la vieillesse , non de cette vieil-
lesse qui est la douce récompense d'une vie irréprochable et
loading ...