Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 4.1858/59 (1860)

Seite: 74
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9389.5
DOI Seite: 10.11588/diglit.9389#0086
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1860/0086
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
inaiion suffisante pour prouver qu'au commencement du 3r
siècle de notre ère , la valeur de l'argent numéraire était de
quatre à cinq fois plus grande qu'à notre époque contempo-
raine, et que, par suite, le legs fait par Caïus Cornélius Egri-
lianus à la ville de Théveste , devait offrir, d'après nos idées
modernes, une valeur effective de 450 à 500 mille francs en-
viron. Nous nous abstiendrons de toute réflexion sur le chiffre
qui pouvait représenter, même approximativement, la fortune
de toute la famille Cornelia. Seulement il est prouvé, d'après
ce qui précède, d'une manière incontestable , que cette fa-
mille devait être une des plus riches et des plus influentes
de la Numidie.

Ici se termine ce que nous avions à dire sur l'arc de triom-
phe de Théveste, considéré comme monument de la période
romaine proprement dite. Vers la fin du Ve siècle ( nous le
prouverons dans la suite), la ville fut abandonnée par ses
habitants après avoir été saccagée par les Maures et détruite
de fond en comble. L'arc de triomphe a dû subir le même
sort, et sa démolition partielle remonte sans doute à cette
époque. Plus lard. Solomon, en relevant les murs de l'antique
cité, adopta pour le tracé d'un des côlés de sa citadelle, le
prolongement de la façade Sud du monument; en fermant,
d'ailleurs, par une maçonnerie grossière, les arceaux des fa-
çades Est et Ouest, ainsi que la partie supérieure de l'arceau
Nord, il transforma de celte manière en porte de ville et tour
de flanqueineni, ce bel édifice dont les restes devaient en-
core être magnifiques. Vandalisme byzantin (qu'on nous par-
donne cette alliance de mots un peu barbare , c'est le cas où
jamais de l'employer) que l'ingénieur de Jusiinien aurait pu
éviter facilement, par une modification de tracé insignifiante.
(Voir planche 111, fig. 1".) Peu lui importait de continuer une
oeuvre de destruction déjà commencée avant lui : il était peut-
être lui-même Hun ou Goth, ou originaire de ces nombreuses
peuplades barbares qui composaient les armées byzantines.
loading ...