Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 4.1858/59 (1860)

Seite: 83
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9389.5
DOI Seite: 10.11588/diglit.9389#0095
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1860/0095
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 85 —

sible aux troupes régulières, cantonnées à Lambèse, d'arriver
au secours de cette capitale.

Telle est du moins noire opinion , si toutefois il nous est
Permis, avec noire faible autorité, de porter un jugement sur
de tels événements à une telle distance.

Au commencement du IIIe siècle, sous le règne de Septime-
Sévèrë, Théveste avait atteint son apogée de richesse "et de
splendeur. C'est à celle dernière époque qu'il convient de
faire remonter la construction de ses monuments principaux.
Elie a dû se maintenir dans cet état de prospérité jusqu'au
'"ornent môme de l'invasion vandale. Alors, depuis longtemps
déjà, l'élément militaire, sauf quelques vétérans peut-être,
avait complètement disparu. La majorité des citoyens ren-
fermés dans ses murs étaient des rentiers, des propriétaires,
des commerçants, et c'est à eux qu'il convient d'appliquer, du
moins en partie , la peinture suivante que Salvien et Saint-
Augustin font des habitanis de l'Afrique romaine (1) : « Où y
5 a-t-il des trésors plus grands que ceux des Africains? Où
« trouver un commerce plus florissant et des magasins plus
« remplis? Le prophète Ézécuiel disait à Tyr : Tes trésors re-
1 gorgent d'or et d'argent que tu as acquis par l'étendue de
4 ton commerce ; moi, je dirai de l'Afrique que sou com-
8 nierce l'enrichissait tellement, que non-seulement ses tré-
' sors étaient pleins, mais qu'elle paraissait pouvoir remplir
1 ceux de tout l'univers. Cartilage, jadis l'émule de Home par
* sa puissance et par sa vertu guerrière , ne fut-elle pas de-
" Puis la rivale de celte ville par sa splendeur el sa majesté
« imposante? Cannage, la Home de l'Afrique, renfermait dans
1 son sein tous les ressorts de la machine gouvernementale
« c'e la république : là était le siège de toutes les magistra-
« tures, de toutes les institutions de l'Etat ; là il y avait des
« écoles pour les arts libéraux, des auditoires pour les philo-

(1) Traduit par L. Murcns, Uni. des Vandales, liv. III, ebap. II.
loading ...