Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 4.1858/59 (1860)

Seite: 84
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9389.5
DOI Seite: 10.11588/diglit.9389#0096
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1860/0096
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 84 —

« sophes, «les chaires pour lotîtes les langues et pour chaque
< branche du droit public. Là il y avait aussi une nombreuse
« garnison et des autorités militaires de tous les rangs; là ré-
« sidait un gouverneur civil qu'on appelait proconsul, mais
i qui élait aussi puissant qu'un consul. Là il y avait des ad-
« ministrateurs publics et des fonctionnaires plus ou moins
« élevés en grade, et portant chacun un nom différent; là,
« chaque rue, chaque place , chaque avenue de la ville et
« chaque classe de la population avait ses magistrats. »

Il nous paraît plus que probable que Théveste était une des
places servant d'entrepôt pour le commerce actif que les lia*
niains entretenaient avec l'Afrique centrale, au moyen des
caravanes, et dont les branches principales étaient, comme on
sait, les pierres précieuses, la poudre d'or, l'ivoire, les es-
claves noirs et les bêles féroces destinées soit aux cirques et
aux amphithéâtres, soit à faire l'ornement des jardins publics
et {.articuliers. Mais en outre, elle faisait aussi un grand
commerce des produits indigènes du pays. En effet, ses envi-
rons étaient d'une fertilité prodigieuse : de riches moissons
couvraient les plaines; les vignobles et les bois d'oliviers occu-
paient les coteaux et les flancs inférieurs des montagnes. Les
crêtes de ces dernières fournissaient des bois de toutes sor-
tes , entre autres , le cèdre dont on faisait ces tables de luxe,
si renommées dans l'antiquité, qu'on les payait plus cher que
de grands domaines. Sur les rochers, on trouvait ces limaçons
à pourpre servant à teindre des étoffes de toute espèce : les
vêlements confectionnés avec ces étoffes étaient tellement es-
timés, que les empereurs les donnaient en cadeaux d'honneur
aux fonctionnaires publics dont ils voulaient récompenser les
services.

Un exemple entre mille à l'appui de ce qui précède :
En parcourant la route de Théveste à Ubaza Castellum,
nous avons constaté, dans un rayon de deux à trois lieues en-
viron, l'existence de plus de 200 pressoirs, dont les ruines
loading ...