Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 4.1858/59 (1860)

Seite: 93
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9389.6
DOI Seite: 10.11588/diglit.9389#0105
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1860/0105
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
N° 10.

FLAV1 OVALE
RIOCONSTANS
••• -ERJVLIO
N NOB CAES
B P M

La présence de celte borne indique le voisinage d'une
ville, peui-èire Maseula, siège épiscppal, qui, d'après Mor-
a compté cinq évèqucs.

N° II,
•L-R-F MAC- (»)

La pierre rectangulaire sur laquelle j'ai recueilli ces abrévia-
tions en letiies de 0,n04 de hauteur, est en calcaire bleu ;
e"c est assez bien conservée.

Au-delà de Khenchela, qui occupe incontestablement rem-
placement de Maseula, je n'ai plus rencontré de monuments
écrits qu'à partir du troisième mille. A Fid Hammam, près
de deux socles, se trouve cette seule borne.

N° 12.

IMP CAESAV
RELIODIOCL

latines et une légende votive qui ont été relevées à Khenchela, par MM. L.
Renier, SieOen et Tromnelter. Le plus curieux île ces monuments est un
autel élevé au Dieu Mitlna (Rec. des Inscript, de VAlg , n"» 3,248,5,219,
4,089, 4,090 et 4,091). — (Note «le la Rédaction).

(1) Peut-être LU P-Mao
loading ...