Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 4.1858/59 (1860)

Seite: 101
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9389.6
DOI Seite: 10.11588/diglit.9389#0113
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1860/0113
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 101 —

Dans le voisinage, à 3 kilomètres plus au Sud el au milieu
des ruines de la basilique que j'ai découverte à Enchir-Khamça,
se lit sur une pierre de grès dur, longue de 2 mètres et large
de 0™ 40, une inscription lumulaire que surmontent deux
personnages , homme el femme, grossièrement burinés dans
mi petit encadrement en forme de niche. L'écriture remonte
au Bas-Empire ; tous les L sont représentés par des Lambda.

iS° 5.

D M S
AVLIVS FELI
X M AVLIVS F
ELIX-MO-FECE
RVNT-P'ET-A
VLXXX-ET-MA
TERNIS • C*

Parvenu au ksar Bar'aï, qui rappelle d'intéressants souve-
ni|,s, tant de l'époque byzantine que de l'époque berbère, j'ai
Parcouru les ruines dans tous les sens. J'ai visité des citernes,
des bains, et les restes d'une grande basilique dont les co-
lonnes sont encore debout, mais enterrées jusqu'au deux tiers
de leur hauteur. Ce qui devait attirer plus particulièrement
mon attention , c'était l'immense citadelle qui fut restaurée
sous l'empereur Justinien , après les brillantes campagnes de
Salomon contre les Maures de l'Aurès. J'en ai examiné l'en-
ceinte , à l'intérieur et à l'extérieur, mais sans apercevoir le
moindre document épigraphique. Une seule inscription, qui a
dû êire copiée déjà, se trouve enclavée dans la muraille d'une
tour démantelée (1).

Ba'r'aïa' dtï^'1 3 Copié dans la forleresse byzantine de Bagaïe, en arabe
Marcus Aurrf "serifllions monumentales qui avaieut été dédiées , l'une à
no» 5 240 et 5 «i71?<on"iîw' ''autre » £«c*«s Ayrclius Verus (Voir les
Kenieio — (Noie de la $d"u **** imCripl' TOm' de '^l0érie' Par M' L-
loading ...