Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 4.1858/59 (1860)

Seite: 108
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9389.7
DOI Seite: 10.11588/diglit.9389#0120
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1860/0120
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 108 —

chien, qui est couvert de longs poils, il ressemble parfaite-
ment aux chiens kabyles.

iNu 557. — Lampe en terre rose, très-pesante, à peu près
ronde. L'anse est brisée. Sujet : homme nu, de l'ace, tenant
par la bride un cheval placé derrière lui, et ayant la main
gauche appuyée sur une longue lance. Belle attitude. La tête
du personnage est surmontée d'une petite croix ou étoile à
quatre branches; sur le fond : MNOVIIVSTI, ce qui doit se
lire, suivant M. Léon Rénier (1), M(arci) Novii Justi. Les der-
nières lettres soin liées. Long. 0,n 10, larg. 0m072.

N° 370. — Lampe en terre d'un rouge sale. Sujet : une tête
de (ace, les yeux baissés. De longues tresses encadrent la li-
gure. La partie du buste qui est visible est vêtue d'une robe
à plis et montante. De chaque côté du front s'élève une corne,
et dans l'espace compris entre ces ornements, se dresse une
petite pyramide terminée par une tête de mort. Sur le fond :
CCORVR, légende que M. Léon Renier explique par les mots
C(aii) Corn(elii) Ur(bici) (2). Long. 0"' 10, larg. 0'"07.

N" 545. — Fragment de lampe funéraire représentant un
sujet obscène. M. Bienfait, de Constanline , en possède un
exemplaire complet.

N° 445. — Lampe en terre rouge, portant les traces du
vernis qui la couvrait ; elle est munie de deux oreillettes, in-
dépendamment du bec et de l'anse. Sujet : un masque très-
bien fait, avec une longue barbe tressée; au revers, une
petite semelle.

N° 597. — Lampe en terre rouge vernie, dépourvue d'anse.
Sujet : deux gladiateurs combattants, l'un des deux tombe ren-
versé sur la terre, mais il se soutient encore avec la poignée

(1) Inscr. rom. de l'Algérie, n° 4,22b. La même signature se lit sur la
lampe n" boG du Musée tle CoDStantine; on la retrouve au Musée de Leyde,
sur une glampe apportée d'Italie.

(2) Inscr. rom. de l'Algérie, n° 4,211. Au lieu de (bici); il faut lire Ur
(si); les lampes portant la signature CCORVRS ou CCORVRSI sont com-
munes dans l'ancienne Campante Voy. M. Momiusen, Insc. ffcap., 5,508.
loading ...