Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 4.1858/59 (1860)

Seite: 112
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9389.8
DOI Seite: 10.11588/diglit.9389#0124
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1860/0124
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
de l'Est. Cependant, la construction en pisé avec addition
légère de chaux , assigne une origine plus moderne à ces
ruines, cl ne les fait remonter qu'à l'époque berbère. Les
retranchements de cette espèce sont rares en Algérie. Je ne
connais, comme construction identique, que les murs en pisé
qui s'élèvent au-dessus dû Chélif, dans la province d'Oran,
à l'endroit où nous avons bâti le village de Souk-el-Milou.
On peut encore citer Mostaganem qui, à l'époque de notre
conquête, conservait des remparts et des tours construits en
terre.

La vallée du Salie! ou de la Soumam a été le théâtre de
grandes guerres. Nous savons que des compétiteurs au trône
de Bougie ne s'avancèrent, au XIV» siècle, vers celle ville,
que pas à pas , commençant à se retrancher au défdé des Fel-
layes, puis à Tiklat (ou près de Tikla.t)], puis au bord de la
mer, à l'embouchure du fleuve. Le camp dont nous parlons
aurait donc pu être établi vers l'année 1,527 , par Abou-Ta-
chefin , sultan de Tlemcen , qui vint assiéger inutilement la
ville de Bougie , et se relira en 1528 , après avoir laissé des
troupes échelonnées dans la vallée.

Les murs d'El-Kseur ont sept mètres de hauteur sur lm 50
d'épaisseur. A leur sommet, régnait un chemin de ronde
qui était protégé lui-même par un mur de 1 mètre de hau-
teur. L'enceinte est entourée d'un grand fossé qui n'a pas
moins de 15 mètres de largeur. Je n'ai reconnu qu'une porte
d'entrée du côté qui regarde la montagne , el cette porte se
trouve flanquée de deux lours avec contre-mur à 4 mètres de
distance en avant. Le dessin de la planche XII complétera
mon explication.

Une partie des enduits en chaux qui recouvraient la mu-
raille ayant été détachée par la main du lemps, a laissé à
découvert les trous des traverses qui soutenaient les caissons
dans lesquels on pressait le pisé.

L'intérieur est jonché de briques apportées probablement
loading ...