Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 4.1858/59 (1860)

Seite: 126
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9389.9
DOI Seite: 10.11588/diglit.9389#0138
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1860/0138
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 126 —

« Le lexte laiin, dont je donne ici le fac-similé, forme donc
une quatrième copie de l'inscription; il est presque intact. Un
éclat en a enlevé trois lettres et demie seulement, à l'exlré-
mité gauche de la première ligne : ce sont les lettres M. CAE
que les inscriptions publiées par MM. I.éon Renier et Creuly
me permettent de rétablir (Voy. les Inscriptions romaines de
l'Algérie, nos 1855, 1836, el l'Annuaire de la Société archéo-
logique de Conslarttine pour 1853, n° XXXI). Il y a d'autant
moins de mérite à restituer la lecture de celte pierre histo-
rique, que les deux savants épigraphistes l'ont fait, comme
par intuition, avec des éléments très-incomplets.

Comme on le voit, Mareus Cœcilius, fils de Quintns, sur-
nommé Natalis, de la tribu quirina, avait été édile, trium-
vir, questeur, quinquennal el praefectus à juridicundo des co-
lonies de Cirta, de Mila, de Collo (Chullu) et de Uusicade (au-
jourd'hui Philippeville). Outre les 60,000 sesterces qu'il avait
versés au trésor pour son avènement à l'édiliié, au triumvirat
el à la quinquennalilé, il avait, pour l'honneur des deux pre-
mières dignités, érigé une statue d'airain à la sécurité du
siècle, bâti un cdicule à quatre colonnes avec une statue du
même métal figurant l'indulgence d'Anlonin Auguste, et donné
pendant sept jours, dans les quatre colonies, des jeux scé-
niques accompagnés de distributions au peuple. La même
année, il avait construit à ses frais, en mémoire de la quin-
quennalilé dont il élait honoré, un arc de triomphe surmonté
d'une statue d'airain qui représentait la vertu (peut-être le
courage) de l'empereur. (V. l'inscription suivante, n° 20.)

La pierre sur laquelle on lit l'énumération de lous ces
actes de munificence est un bloc de calcaire blanchâtre me-
surant en hauteur 0m 67 et en largeur 0m 59.

La 12me ligne est terminée par deux sigles compliqués. Le
premier est composé d'un N et d'un I liés; le second est la
triple combinaison d'un N, d'un T et d'un I, qui équivaut à
l'abréviation du mot NOSTRI
loading ...