Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 4.1858/59 (1860)

Seite: 132
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9389.9
DOI Seite: 10.11588/diglit.9389#0144
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1860/0144
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Nampulosa marita dulcissima vixil annis viginli quinque. BiQ
sita est. « Nampulosa, épouse tendrement aimée, a vécu
25 ans. Elle repose ici. »

Cette inscription, qui nous donne le nom d'une femme Nu-
mide, a été trouvée, par M. Dolly, sous-chef du bureau arabe
civil, dans un jardin du village de Bërégli. A la lre ligne, l'O
est traversé perpendiculairement par l'L ; à la 2° ligne, les
lettres RI forment un seul sigle ; à la 3e ligne, chacun des S
est lié avec l'I qui le précède ou qui le suit, de manière à pré
senter à peu près la figure d'un caducée. Dans une de nies
tournées j'ai eu l'occasion de vérifier la copie de M. Dolly.

Rapproché des mots Namgiclde, Namgedde et Nampamo, qui
forment des noms propres sur les épitaphes recueillies dans
notre province par MM. Léon Renier et Pigalle, le nom de
Nampulosa offre une évidente analogie de composition, qui le
rattache à la langue punique. 11 a comme eux une partie
commune, Nam, dont le sens a été expliqué par Saint-Augus-
tin, au sujet du plus ancien martyr de l'église d'Afrique qui
s'appelait Namphamo « boni pedis homo, secundi pediè homo. »
(V. l'Histoire des lang. sémit., par M. Ern. Renan).

N° 8. N° 9.

DIS MANIBVS& DISMANIBVS

PVOLVMNIVS P&VOLVMNIVS

MENDIANVS FELIX-* V # A * XXXVII

VA LXXXXI H $> S°se E

O-T- B-Q * T* B* Q

N° 10.

LICINIALF
DILECTA
VA- C
H #S*
loading ...