Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 4.1858/59 (1860)

Seite: 140
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9389.9
DOI Seite: 10.11588/diglit.9389#0152
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1860/0152
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 140 —

vixil annis iriginta sex. Hic situs est. Ossa tibi benè quiescant!
« Aux dieux mânes. — Lucius Octavius Crescensa vécu 56 ans.
11 repose ici. Que les os demeurent en paix! »

N" 28. —Dis manibus. Lucilia Mala Navalis vixil annis sexa-
ginla tribus. « Aux dieux mânes. — Lucilia Malia Navalis a
vécu 66 ans. » Ces quatre épitaphes sont gravées sur un ro-
cher, à Aïn-Phou'wa (territoire des Phuensiens). Elles sont
toutes surmontées d'une rosace enveloppée dans un cercle.
C'est à M. Vicrey que j'en dois la communication.

11 ne reste du n° 29 que le mot Vadius, qui est le surnom du
défunt.

Dis manibus. Cornélius Crcscens vixil annis centum et sepletn.
c Aux dieux mânes. — Cornélius Crescensa vécu 101 ans. »

Sur une pierre élégante trouvée à Arsagal, près du sentier
qui conduit à la grotte dite R'ar ez-Zcmma. Le frontispice de
l'inscription est composé d'une rosace à trois branches , com-
prise dans un demi-cercle, avec un vase de chaque côté. Deux
poissons, dessinés tête à tête, complètent l'ornementation de
ce cippe. — Copie de M. Vicrey.

N° 50.

D M
CORNELI

VS « CRESC
ENS V & A »
CVM

N° 31,

N° 52.

OTIATA

.ALXXV

DECRU

M

D M

EOST1MVS
LICENS
LXXX

.SE
loading ...