Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 4.1858/59 (1860)

Seite: 157
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9389.9
DOI Seite: 10.11588/diglit.9389#0169
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1860/0169
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
j'ai recueilli un peu plus de cinquante épitaphes, dont quel-
ques-unes mérilenl d'être enregistrées, non-seulement à cause
de la longévité extraordinaire des anciens habitants du pays,
mais parce qu'on y trouve un certain nombre de Numides
naturalisés Romains.

'l'out le territoire qui s'étend du Djebel-Zouaoui à Ujar-el-
Hanizaoui, s'appelait autrefois la République du château de
Mastar,

comme il appert d'une dédicace a Septime-Sévère,
'"artelée presque en entier, mais au bas de laquelle j'ai pu
heureusement lire les mois : RESPVDLICA CASTELL1 MASTAR.

Quoique le martelage de la ligne suivante ait enlevé la fin
de l'ethnique, on peut rétablir ainsi la dénomination du lieu:
Respnblica Castelli Mastarensis. « La République du Château
de Mastar. »

Cette citadelle , bâtie sur la route qui conduit de Conslan-
line à Milah, n'était pas éloignée de deux caatelhm que nos
Annuaires ont fait connaître, celui des Phuensiens, à l'Ouest,
Cl eelui des Uzélitains, au Nord-Ouest. En attendant que je
complète l'exploration de ce pays, si riche, si salubre et si
P'Horesque, qu'on croirait qu'il a été réservé pour le succès
de la colonisation, je transcrirai ici les épitaphes des hommes
(lui l'ont lait prospérer avant l'arrivée de l'islamisme, ce
dogme funeste de l'oisivilé et de l'immobilisme.

N° 86. N° 87.

DM D 11

L * GRANIVS û m

NEPTVNALIS HOM

V&A&CX ÏS1AMA

H.S-E BIVSVACI

Il S E

N» 88.

V AC I
loading ...