Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 4.1858/59 (1860)

Seite: 166
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9389.9
DOI Seite: 10.11588/diglit.9389#0178
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1860/0178
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
duobus. Hic sita est. La gravure de la seconde ligne est exé-
cutée de telle façon que les lettres de vixil sont séparées par
des points. — Cippe de 1'" 10 sur 0m 44.

N° 114. — Slarcus Mdinus Q(ui)elus vixil annis novem decim.
Hic isilus est. Sur une tombe grossièrement taillée. Il manque
un V et un I au mot Quielvs.

N» 115.

LANTONIVS
Haut. I». IANVAMVS
VALNNNX1S
LXXXHSF

Lucius Antonius Januarius vixil annis ocloginla. Hic silus
est. « Lucius Antonius a vécu Si) ans. Il repose ici. »
La gravure de cette épitaphe est tellement imparfaite qu'on
peut a peine distinguer les caractères qui terminent la troi-
sième ligne, à partir de l'L.

N° \16.

IVLIAQVS
1NTILIANVSV
ALXXXV1IIHS
E 0 B Q

Celle inscription remonte à l'époque byzantine et paraît
avoir été tracée par un lapicide peu familiarisé avec la langue
latine. On y lit : « Juliacus Intilianus a vécu 88 ans. » Les L
soni remplacés par des lambda et les A sont dépourvus de la
barre transversale.
loading ...