Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 4.1858/59 (1860)

Seite: 169
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9389.9
DOI Seite: 10.11588/diglit.9389#0181
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1860/0181
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 169 —

l'e N° 151 a été copié sur un cippe très-simple. La deuxième
•ettre de la première ligne est douteuse ; je l'ai prise pour
un S.

Morcelli ne mentionne dans son Africa Christiana, ni le
château de Mastar, ni celui des Phuensiens, situé à l'autre
extrémité du Cliettûba (voir l'Annuaire de {851-1855): ce qui
Prouve que les centres de population groupés autour, n'étaient
rl»e de simples pagus, compris dans le ressort d'un évêché,
Peut-être de l'évêché d'Arsagal, qui est le moins éloigné (voir
l'Annuaire de 1854-1855); à moins qu'on ne trouve plus ralio-
»el de rattacher la commune des Mastarensiens au diocèse de
Tiddïs, dont le siège a été retrouvé par MM. Léon Renier et
Creuly, sur le plateau de Khreneg, rive droite du Roumel.
Cette petite ville fait face au Djebel-Zouaoui, et j'évalue à cinq
kilomètres la distance qui les sépare.

A. CHERBONNEAU,
Secrétaire de la Société Archéologique de la province de Constanlinc.

H.
loading ...