Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 4.1858/59 (1860)

Seite: 173
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9389.10
DOI Seite: 10.11588/diglit.9389#0185
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1860/0185
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
N° 5.

D M
L- MAN! Il- F
GAL- HISPANI
7 LEG VÏTgE

s..........FEL-

7 LEG llÏAVG

IX- H- PR.V-A.XXX...

IM.....US CAE

CSLIANVS FIL- PA
• O... TRI KAR- FECIT-

Celle inscription est mal conservée, et il nous a été assez
difficile de la relever lettre par lettré; nous n'osons pas nous
lancer dans les sentiers scabreux de son interprétation, qui
d'ailleurs, nous le pensons. n'Offrira aucune difficulté sérieuse
a»x archéologues. Dans le cas où les nombreux amateurs
d'épigvaphie voudraient exercer leur sagacité, nous allons
leur donner les déiails suivants pour faciliter leur travail.

Sont réunies en une setde lettre :

Ligne deuxième: les lettres N et I.
Ligne troisième : les lettres H et I.

id. les lettres A, N et I.

Ligne sixième : les lettres A et V.

Dans la partie pointillée de la cinquième ligne se trouvent
des lettres douteuses; un M surmonté d'un I ou d'un R,
ensuite un A et un N formant monogramme suivis d'un E ou
peut-être d'un I. Ce groupe de lettres conjointement avec le
GE de la ligne précédente l'orme sans doute en abrégé le mot
GEMINAE ou peut-être GEKMAMCAË, surnom de la légion
loading ...