Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 4.1858/59 (1860)

Seite: 180
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9389.11
DOI Seite: 10.11588/diglit.9389#0192
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1860/0192
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Les inscriptions Nos 8, 9, 10, M, 12, 15 et U, oui été trou-
vées clans le Bahirel-el-Mchentel, à trente kilomètres de Té-
bessa, un peu au Sud du chemin direct de Tébessa à Krenchela.
Des fûts de colonnes, des chapiteaux corinthiens artisteinenl
travaillés, des fragments de toutes sortes épars sur le sol,
témoignent d'un établissement considérable en cet endroit.

Une partie de ces matériaux a servi à la construction d'une
tour byzantine dans les murs de laquelle sont encastrées les
inscriptions 9 et 10. Les quatre principaux groupes de ruines
séparés l'un de l'autre de cinq à six cents mètres environ, ont
reçu les noms arabes suivants: 1° Ksàr-bel-Kassem (c'est la
nom de la tour byzantine précitée) ; 2" El-Blibà ; 5° El-Mel-
Kèdess ; 4" Mn-Khiar.

Une voie romaine aboutit à cet endroit et continue dans la
direction de Krenchela. Cette voie, à très-peu d'interruptions
près, peut être suivie jusqu'à Thévesle en passant par le Trik-
el-Carcia. La distance parcourue est un peu plus grande que
celle du chemin arabe direct, c'est-à-dire trenlre-trois ou
trente-quatre kilomètres.

Nous pouvons conclure de celte considération, que les
ruines signalées sont celles de l'ancienne ville de Tymphas,
qui est placée dans X Itinéraire d'Anlonin à vingt-deux
milles de Thévesle {II. t. iv. c.), sur la route de Thévesle à
Lambèse.

Le fragment d'inscription N° 8, par sa dernière ligne
HESPVBL. T... (respublica Tymphadensium?) semble prê-
ter une grande probabilité à notre hypothèse à laquelle des
fouilles ultérieures donneront une certitude épigraphique. Il
ne nous appartient pas de proposer la inoindre observation sur
lesdites inscriptions : qu'il nous suffise de faire remarquer
encore qu'à l'exception du N° 14, toutes par la forme des
lettres et les épilhètes rappellent la puissante famille des
Sévère.
loading ...