Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 4.1858/59 (1860)

Seite: 207
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9389.11
DOI Seite: 10.11588/diglit.9389#0219
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1860/0219
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 207 —

Dans le Bahirel-el-Mcheniel (pays des Nememchas), à l'en-
droit appelé Soma-Tasbent.

N" 94.

DIS
MANIBVS
AVMASGARIS MAGARSAE FILIO
TASCVRI FIAVI FAVSII FIIIA
CONI..- ET COCCIIVS II SEVIRVS
PIISSIMO PATRI VIX ANNIS LXXX-
H S E

Les deux dernières lettres de la eiiiqnièine ligne, V et S,
forment un monogramme et ressemblent à un U dont le
deuxième jambage est un peu reeourbé en dehors.

Soma est une expression arabe qui signifie tour. L'inscrip-
tion ci-dessus se trouve en effet sur la face Nord d'un monu-
ment de douze à treize mètres de hauteur, ayant à peu près
la forme d'une tour à deux étages (Voir la pl. XVII).

Nous avons reproduit le dessin de cet édifice curieux qui
est situé dans le Bahirel-el-Mcheniel, à trente kilomètres en-
viron de Tébessa. C'est sans contredit le tombeau d'un
Numide romanisé. Il nous avait semblé que celte inscription
devait se traduire de la manière suivante:

Diis manibus. Aumasc/aris Magarsae filio Tasgure Flavii
Fausti [Ma eonjux et filii Cocceius et Severvs pii&simo palri.
Vixil annis LXXX. Hic situs est.

Depuis, à la suite d'une conversation que nous avons eue
avec le savant général Creuly, des doutes se sont élevés dans
notre esprit sur l'exactitude de deux mots: Aumasgaris et
Cocceius. Ces difficultés ne pourront être levées que par uu
estampage. Aussitôt que nos occupations nous le permettront4
loading ...