Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 2
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0016
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0016
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
gloire ce théâtre de tant d'événements ! Elle se garde par-
ticulièrement de se montrer comme la continuatrice de la
haine romaine contre le souvenir de cette grande Garthage
dont l'influence sur la Numidie est attestée par l'adoption,
sauf quelques légères altérations, de sa langue, de son
écriture et de sa théologie, ainsi que le prouvent les ins-
criptions, maintenant nombreuses, que l'on a déterrées et
les types des médailles que l'on a recueillies depuis la
Grande Syrte jusqu'au rivage de l'Océan atlantique. Cette
impartialité est récompensée par d'heureux résultats. Dans
le cours des quatre dernières années seulement, plus de
trente pierres avec des inscriptions ou des anaglyphes
numidico-puniques ont été découvertes dans l'antique capi-
tale de Massinissa. Plusieurs des inscriptions apportent, si
je ne me trompe, un nouveau jour à l'étude de la langue
introduite par les Carthaginois.

La Société archéologique m'a fait l'honneur de me char-
ger de l'examen de ces monuments. Je m'empresse de ré-
pondre à son appel, et, dans l'espoir d'avoir bien compris
ses intentions, je m'efforcerai, en entrant dans des détails
circonstanciés, de dissiper les préjugés qui éloignent encore
de ces travaux le concours actif des archéologues de l'Al-
gérie.

Le savant et dévoué secrétaire de la Compagnie, M. le
professeur Cherbonneau , m'a transmis avec une complai-
sance inépuisable pour chacune des inscriptions découvertes
avant novembre 1860 1 les renseignements explicatifs, et

1 En novembre 18G0, une nouvelle trouvaille a eu lieu; elle comprenait
une douzaine de pierres. M. Cherbonneau s'est empressé de m'envoyer d'a-
bord les estampages de cinq de celles qui portaient inscription.- Mais il
éprouva bientôt, pour prendre les estampages des autres et, sur ma de-
mande, de nouveaux estampages des premières, des obstacles qui n'ont pas
encore été lèves et qui me privent en grande partie des secours que j'ai
trouvés si abondamment pour les monuments antérieurement déterrés.
loading ...