Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 10
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0024
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0024
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
I

— 10 —

ceux de notre première catégorie, avec un iod et un sin de
la seconde catégorie; dans l'autre cas, Yaleph de la pre-
mière catégorie avec un iod, un sin et un mem de la deuxième,
le beth étant, dans l'une et l'autre variante, conforme à celui
de la première catégorie K

3° Le beth, le daleth et le resch tantôt restent identiques
aux homophones de la première catégorie, tantôt s'en éloi-
gnent graduellement jusqu'à arriver à une simple ligne ver-
ticale ou presque verticale. Ces caractères, dans la première
catégorie, ont entre eux une grande ressemblance : toutefois
la distinction est ordinairement facile, presque toujours
possible. Le jambage descendant du beth est courbé «-de
droite à gauche ; dans le daleth et le resch, il est rectiligne,
et, pour éviter encore la confusion entre ces deux dernières
lettres, le jambage descendant du resch est long, ordinaire-
ment vertical ou quelquefois un peu incliné à droite, celui
du daleth est court, parfois dirigé exactement de haut en
bas, mais le plus souvent un peu oblique de gauche à
droite. Ces lettres ont la tête tantôt ronde, tantôt triangulaire;
mais le resch et surtout le daleth l'ont plus fréquemment
triangulaire. La ressemblance se continue dans les dégra-
dations qui marchent parallèlement ; mais les moyens de
distinction diminuent et s'effacent même : cependant, en gé-
néral, le beth se réduit en une ligne courbe ouverte à gau-
che, le daleth et le resch en lignes droites, celle du premier
un peu plus courte que celle du second ; quelquefois le
resch se fléchit aussi un peu à gauche. Le beth est le plus
stable de ces caractères ; on le voit souvent conforme à celui
de la première catégorie dans des inscriptions où les deux
autres sont altérés ; quelquefois il se montre, dans la
même inscription, sous les deux états, c'est-à-dire conforme

1 Dans une troisième classe de la même suite de médailles, le beth seul
reste de la première catégorie.
loading ...