Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 11
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0025
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0025
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
à celui de la première catégorie et réduit à une simple li-
gne, courbe ou droite.

U° Le kaph, le lamed, le noun et le phé de la seconde ca-
tégorie se ramènent facilement aux formes des mêmes let-
tres de la première catégorie. De l'un et de l'autre côté, le
lamed et le noun ont entre eux une grande similitude ; mais,
pour les distinguer, il suffit d'observer que le premier monte
toujours au-dessus de la ligne, le second descend constam-
ment au-dessous. Le noun avec un crochet, dans la seconde
catégorie, peut souvent être confondu avec le tau; le con-
texte seul, dans plusieurs cas, détermine le choix. Le phé
de la seconde catégorie est semblable à la première modifi-
cation du beth; mais si ma mémoire ne me trompe pas, ja-
mais on ne trouve les deux formes réunies dans un même
texte ; lorsqu'il y a un phé, le beth conserve la forme nor-
male, car, en étudiant avec suite les monuments, on acquiert
la conviction que les lapicides prenaient presque toujours
des précautions pour éviter au lecteur la confusion de lettres
à formes rapprochées.

Ces figures sont susceptibles, dans le tracé, de nuances
telles qu'on doit en attendre de tout alphabet écrit à la main
par des individus si divers d'habileté, de temps et de lieu,
telles aussi qu'on en trouve dans les alphabets monumen-
taux de toutes les autres langues, particulièrement dans
l'épigraphie latine; mais la sagacité des archéologues de
l'Algérie saura souvent ramener ces nuances aux types, et,
dans les cas embarrassants, ceux qui voudront approfondir
la matière trouveront les documents, nécessaires dans les
ouvrages récents.

Les lettres de la première catégorie, sous la réserve des
nuances dont je viens de parler, sont celles qui se montrent
exclusivement1 sur les monuments de la Phénicie propre-

1 Toutefois, sur quelques médailles de Tyr, on trouve le resch réduit à
loading ...