Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 24
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0038
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0038
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 24 —

nière aspirée. Dès lors, impossible d'y attacher un suffixe
masculin, tel que seraïiYaleph substitué à un vau. Toutefois
je me bâte d'ajouter que ces monuments appartiennent à la
dernière trouvaille, c'est-à-dire à celle pour laquelle je n'ai
pu obtenir un second envoi d'estampages qui m'eût été né-
cessaire ou utile pour plusieurs exemplaires, notamment
pour les deux dont il s'agit ici.

Quoiqu'il en soit, une autre objection non moins sérieuse
et fondée sur des transcriptions irrécusables, s'applique si-
multanément à l'interprétation de M. Ewald et à celle de
M. de Saulcy. En effet, on trouve dans d'autres séries d'épi-
graphes, 1° U*à, par exemple dans notre spécimen n° 9
dont je viens de parler et sur lequel la leçon est très-mani-
feste ; 2° % jLj\ Uii, comme dans notre inscription n° 2 qui
sera analysée plus loin, ainsi que Ui, ; 3° peut-être

bfô 4° ç)'è pyi>. Dans les deux premières de ces varian-
tes, Valeph qui termine L-^ peut, à la rigueur, être considéré
comme une simple permutation avec Vaïn radical, en sorte
qu'on pourrait encore, comme pour lesnos 8,11,12,13 et 14,
appliquer le mode de traduction de M. de Saulcy.

C'est dans la seconde inscription de Vieil Arzew dont j'ai
parlé plus haut, qu'après une nouvelle révision, je crois
pouvoir lire à la fin de la ligne ^> ILâ. S'il en est réellement
ainsi, il faut d'absolue nécessité que le second aleph de ÎL^>
soit afflxe, et dès lors on devrait traduire, dans le système
de M. de Saulcy : « II m'a entendu ma voix; » dans celui de
M. Ewald : « Il Va entendu sa voix. » Gela serait évidem-
ment inadmissible. Malheureusement le mauvais état, je le
répète, du plâtre que j'ai entre les mains ne me permet pas
de me prononcer. Cependant il est à observer que la pre-
mière inscription delà même localité se lit ainsi :
loading ...