Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 27
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0041
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0041
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Les modifications orthographiques portent : 1° Sur fâb» ;
on trouve en effet dans deux cas, au lieu d'un aleph final,
un hé, ce qui est probablement la forme normale ; 2° Sur
(jM, qu'en aucun exemple on ne rencontre à cet état simple
et normal, mais qui se transforme en ces variantes :
semblable à l'hébreu,^y^, '{J^j L/^* i^2^'- Ces
modifications sont, sans contredit, très-fortes ; cependant
elles ne le sont pas plus que celles que subit, sans contes-
tation possible, dans une autre classe d'inscriptions dont
plusieurs appartiennent à Enchir aïn Hechma, si voisin de
Guelma, le verbe hébreu <u»., vivre, savoir : \j\, o^p , î^c„

C'est dans l'inscription dont nous nous occupons en ce
moment que nous trouvons la variante ^Ju^\ ; elle est sui-
vie d'un mem qu'on ne peut s'empêcher d'y attacher, parce
qu'il n'entrerait dans aucune autre combinaison ; il doit
marquer le pluriel masculin, et il est en concordance avec
celui qui termine, d'une part, et Ji (dont nous avons

parlé), lesquels, d'une autre part, suivent, immédiatement
auparavant, çj£>, et, un peu plus haut encore, un autre

groupe qui n'en est séparé que par dLUj. Le rapport

grammatical de ces cinq mots au moyen du suffixe mem
me paraît évident: il faut donc rechercher par quelle signi-
fication *iiu*, qui n'existe point et n'a point d'analogue
dans les autres inscriptions de la même classe, se lie ici au
reste du texte dont j'ai donné la traduction.

D'abord il faut établir la légitimité de la version
*^3m! , principes viri. Aucune difficulté pour le premier
mot. Dans le second, je vois la racine hébraïque vir,
d'où sont dérivées les autres variantes rapportées ci-dessus
dans lesquelles le noun radical a disparu, comme dans
l'hébreu Le khet est épenthétique ; il a été introduit
loading ...