Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 34
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0048
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0048
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— Va —

XIV. — (Consecravit ho-
c monimenium?)
Balsa-
mo, [îlius

Balarnmanis, filii A-
bd (esmunis?)
domino Baali.
Obsequens maledix-
i, benedixi.

Déjà, à l'occasion du n° VI, je me suis occupé du nom
d'homme Mutumbal qui reparaît au n°VIII. Chailàxx même
texte signifie force, courage.

Au n°!X, dans pour ^\, maître, seigneur, nous
voyons la mutation si fréquente de Yaleph en ain dans l'or-
thographe numidico-punique. Le nom d'homme Bodesmun,
ou la part d'E&mun, c'est-à-dire d'Esculape, est une forme
très-commune dans l'onomastique phénicienne.

Au n° XII, So peut se rendre paré^eue. Balithon, qui veut-
dire B a al a donné, synonyme, par conséquent, de Mutum-
bal, est un nom propre fréquent sur les monuments numi-
dico-puniques. On doit remarquer, à la fin de la seconde
ligne, dans ^<s-, la substitution d'un ain au khet radical.

Au n°XIII, Avo peut être l'original des noms d'évêques de
la Mauritanie Césarienne sous Hunéric Avus (Altahensis) et
Abus (Firensis); il peut signifier vivant, d'après une ortho-
graphe propre aux inscriptions numidico-puniques, et cor-
respondre au latin Vitalis.

Au n° XIV, l'analogie me paraît justifier le début dont je
propose conjecturalement la restitution. Le nom d'homme
Balsama ou Balshama, Baal a exaucé, peut être rapproché
du biblique Elishama. Les deux autres noms d'homme s'ex-
pliquent facilement.
loading ...