Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 52
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0066
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0066
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
voix. Nous avons rencontré déjà ce mot dans l'inscrip-
tion de Constantine n° XIX, à ce passage de la seconde li-
gne : iJ*î*-«jA... H peut très-bien, en effet, y représenter la
particule dont il s'agit. Mais, dans la locution % U^>,
j'ai démontré, du moins je le crois fermement, que le der-
nier mot ne peut être un substantif; par suite donc, qui
précède immédiatement ne peut être la particule en ques-
tion. J'y. vois l'équivalent de l'hébreu Oj>, signum, monu-
rnentum, en chaldéen de même qu'ici. A la rigueur, ce
sens pourrait aussi s'appliquer au passage précité de l'ins-
cription n° XIX. Quoi qu'il en soit, relativement à notre
n° II, j'avoue qu'on peut, au premier aperçu, éprouver de
la répugnance à admettre, dans ces conditions, de même
que pour i " jLu? -> dans l'inscription deGuelma expliquée aux
pages 31 et suiv., ou pour les cas analogues, le régime direct
à la suite du verbe Jis. Sans doute , on trouve en hébreu
avec jJv:', auquel, dans nos,textes, JJi peut être assimilé,
des noms de personnes, d'animaux et d'objets inanimés
au régime direct; mais c'est d'ordinaire lorsque l'acte
énoncé par le verbe tombe immédiatement sur ces régimes,
c'est-à-dire lorsque ces personnes mêmes, ces animaux on
ces objets reçoivent l'effet de l'action indiquée par le verbe.
Mais tel n'est pas ici le résultat : l'imprécation ne peut af-
fecter une pierre sépulcrale; cette pierre n'est que l'occa-
sion de l'adresse des menaces ou des promesses condition-
nelles à des personnes sous-entendues. A la vérité, le fait sur
lequel j'appelle franchement l'attention s'applique au verbe
beneclicere dans le latin ecclésiastique ; ainsi le rituel de nos
églises dit effectivement beneclicere sepuîcrum, bien que
l'effet de la bénédiction ne puisse arriver au tombeau pro-
prement dit; mais on ne peut conclure d'un idiome à
l'autre. Heureusement l'hébreu lui-même fournit un exem-
ple, 1. Sam., ix, 13 : ^j-r] Jpsè benedicet sacrifi-
loading ...