Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 54
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0068
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0068
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 54 —

Le groupe qui suit donne le célèbre nom propre de Far-
chimartyr d'Afrique transcrit par saint Augustin Namphamo
et interprêté par l'illustre docteur bonipedis homo, scilicet
secundi pedis. Samuel Petit, dans ses Miscell., p. 87 et 88,
a, conformément à l'explication, ramené ce nom à l'hébreu
j^xb pulcher pes ejus. On trouve fréquemment Nam-
phamo ou Namepkamo, une fois Namefamo% une autre fois
Namparno^, dans les inscriptions latines d'Afrique; le fé-
minin Namphame dans une inscription de Rome citée par
M. Hase, Journal des Savants, juillet 1837, p. 435. Notre
texte prouve que l'explication doit être un peu modifiée,
savoir : L*à ^«s*; , pulchritudo pedis. Le noun placé entre
rnem et plié est absorbé dans la prononciation labiale et
s'assimile au mem. Ce nom correspond exactement au grec
Calipodius, nom d'un évêque donatiste de Bazara ou Vazara
dans la conférence de Carthage, de même que Caletuche,
nom assez fréquent d'esclave ou d'affranchie3, traduit lit-
téralement Giddeneme, nom de la nourrice carthaginoise
dans le Pœnulus de Plaute, et un peu moins directement
Namgedde, que M. L. Pienier a signalé clans deux inscrip-
tions latines \

1 De Caussade, Notice sur les traces de l'occup. rom. dans laprov. d'Alger,
p. 72, n° 38.
5 Rev. afric, déc. 1858, p. 128.

3 Voy., par ex., A. Manuce, Orthogr. rat., p. 527.

4 On retrouve le composant narn dans le nom africain suivant : Narapiust

Conf. de Carth.,:= probablement Làa<>.«, pulchritudo oris. Le nun tombe
quelquefois aussi en hébreu, par ex., Nombr., 26,40 : .^*JO > patronymique,
pour ; Naamita. On lit dans quelques inscript, latines de Constan-

tine les noms d'homme et de femme Nampulus, Nampulosus, Nampulosa :
on pourrait être porté à y supposer aussi une réunion de deux thèmes dont
le premier serait celui dont il vient d'être question; mais je ne vois pas qu'on
puisse découvrir un second thème approprié ; ces noms me paraissent formés
plutôt de Jju , gigas, avec un m intercalé euphoniquement.
loading ...