Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 63
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0077
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0077
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 63 -

tances ambiantes. Je vais examiner sous ces différents points
de vue les monuments qui font l'objet de ce Mémoire.

Sous le rapport de la forme, il y a une grande diffé-
rence entre le monument de Malte et les monuments afri-
cains.

Le monument de Malte, qui est en double exemplaire,
consiste en une base cubique surmontée d une colonnette
conique. On a regardé ces exemplaires jumeaux comme
des candélabres; je ne sais si l'assertion a été positivement
constatée. Sur l'exemplaire de la bibliothèque Mazarine,
l'extrémité supérieure de la colonnette est brisée. Quoi qu'il
en soit, Gori, dans sa Storia antiquaria Etrusca, p. cvn, dit
de ce monument : « Riflette de più il sig. mardi. Maffei,
che la colonnetta cbe si sta sopra puô in qualche modo
convenire a inscrizione sepolcrale, non pero a votiva. »
Raoul-Rochette, dans le tome XVII des Mém. de VAcad. des
inscript., p. 85-86, rattache aussi la forme de ces petites
colonnes à une destination funéraire.

Toutes les stèles africaines qui portent des inscriptions
contenant, en totalité ou en partie, le canevas formulaire
dont il s'agit, sont des pierres plates terminées supérieure-
ment en pointe ou présentant un fronton pyramidal. Par
l'extrémité inférieure, elles étaient fichées dans la construc-
tion d'un monument. En décrivant plusieurs de ces pierres
trouvées à Vieil-Arzew, Revue africaine, déc. 1859, p. 110-
112, M. Berbrugger dit de l'une, n° XXXVIII : « A la limite
inférieure de ce dernier cadre, saillie de quelques centimè-
tres, en avant, et, sur cette saillie, trous carrés qui ont pu
servir à sceller la stèle au tombeau dont elle faisait partie »
et d'une autre, n° XL : « La partie inférieure, en retraite de
quelques centimètres en avant et sur les côtés, était desti-
née à être fichée dans ia construction tumulaire. » Ces pré-
cieux détails semblent décisifs. Je reproduirai cependant à
l'appui un passage remarquable de l'essai de M. Reuvens
loading ...