Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 67
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0081
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0081
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
prouver que, dans les textes, l'expression j ^J peut très-bien
se concilier avec une destination funéraire. Au surplus,
pour le cercle et le croissant, sans que je puisse affirmer
que ce soient des symboles exclusivement sépulcraux, il me
suffit de constater que ce rôle leur appartient dans un très-
grand nombre de cas.

Sur quelques monuments à inscriptions latines, par exem-
pte, Rev. àff., déc. 1858, p. 128, ils sont remplacés par deux
bustes, l'un d'un personnage mâle à tête radiée, l'autre
d'une figure féminine dont.les tempes ou le front sont garnis
de deux cornes dirigées en liant : cette substitution démon-
trerait, s'il en était besoin, que le cercle et le croissant
représentent le soleil et la lune. Gomme j'ai dit que i>aal
Hamman, invoqué si souvent dans les textes, est considéré
par plusieurs auteurs comme le soleil, on pourrait, au point
de vue mythologique, regarder ces figures comme des sym-
boles de Baal et de Tanit. Mais cette question est subor-
donnée à l'explication d'un autre ornement dont je vais
parler.

C'est celui qui, au n° 22 de la pi. XI, est placé immédia-
tement au-dessous du croissant et du cercle. Il se montre
très-fréquemment sur les monuments semblables à ceux
dont nous nous occupons; il existe aussi sur la plupart de
ceux-ci, par exemple aun° ih, pl. VI ; on le rencontre au-
dessus d'une inscription grecque trouvée à Constantinc 1
dont malheureusement la première ligne est seule conservée
et ne permet pas de se prononcer sur la destination du mo-
nument.

On considère cette figure comme Fixage grossière,
l'ébauche enfantine d'un personnage en adoration ou en
prière : c'est une grave erreur. Sans aucun doute, sur la
plupart des stèles numiclico-puniques, on voit des sculptures

le la Mare, Archëol, pl. CXXIX, n" G.
loading ...