Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 75
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0089
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0089
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
—- 75 —

l'emblème anthropomorphe, d'après les médailles d'Afrique
de la planche XI. Mais je crois qu'on ne peul refuser le
caractère sépulcral à la réunion de circonstances que j'ai
signalée en dernier lieu. Au surplus, poursuivons l'analyse
du tableau anaglyptique de la pierre anépigraphe de Gons-
tanlinc.

Immédiatement au-dessous de la ligure anthropomorphe
est dessiné un petit cercle : c'est probablement encore un
astérisque. Nous voyons en effet, sur cinq des pierres co-
piées sur la planche XI, le nombre des astérisques dépas-
ser les images du soleil et de la lune; sur les nos 24, 25,
28, il y a en plus trois disques ; il y en a cinq sur le
n° 23. Ce sont les emblèmes d'autres planètes. Au nom-
bre de trois seulement, ce sont vraisemblablement les
planètes bienveillantes, Jupiter, Vénus, Mercure. Au W 23,.
les emblèmes des sept planètes sont rassemblés, et l'im-
portance théologique de chacune d'elles est probablement
distinguée par les différences du diamètre. Ainsi les deux
plus grands représentent sans doute Saturne et Jupiter ;
vient après eux, en dimension, Je soleil, placé au sommet;
puis, en bas, Mars et Vénus ; enfin, clans la concavité du
croissant lunaire, Mercure, le fidèle conseiller d'ïsis.

Des stèles, recueillies en Tunisie comme celles dont la
planche XI reproduit les dessins, nous montrent les pla-
nètes sous des ligures humaines. J'ai donné dans mes Nou-
velles Études, etc., la copie d'une de ces stèles ; on y voit
ainsi représentés, avec leurs attributs caractéristiques, Ju-
piter, Mars, Mercure et Vénus ; le soleil et la lune sont
figurés par deux cercles circonscrivant chacun un visage
humain, l'un orné d'une couronne radiée, l'autre sans cou-
ronne. Comme la pierre est brisée inférieurement, on peut
supposer que Saturne y était représenté en opposition à
Jupiter, placé, isolément aussi, au sommet. Chacune des li-
gures humaines est accostée d'un astérisque qui en déler-
loading ...