Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 76
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0090
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0090
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 76 —

mine la signification. Sur une pierre du musée de Leyde
qui ne fait que la partie moyenne d'une stèle en calcaire
gris et qui est décrite dans le livret de M. Leemans, p. 73-
7U, G. b. rx. 21, on reconnaît les sept planètes dans l'ordre
hebdomadaire. 11 est possible que, dans Y Archéologie de
M. de la Mare, pl. XGVI, n" 5, les trois figures humaines
sculptées dans un compartiment carré soient Mars, Mercure
et Vénus, comme dans un compartiment du dessin de mes
Nouvelles Études, etc. Malheureusement aucun de ces trois
fragments ne conserve d'inscription ; on ne peut donc con-
naître la destination des monuments. Mais, si j'ai raison de
dire que le soleil et la lune peuvent avoir une signification
funéraire, il en doit être de même des autres planètes, car
les âmes, pour descendre sur la terre et remonter dans
l'éther, passaient, non-seulement par le soleil et la lune,
mais par les sept planètes.

Au bas du tableau de la pierre de Gonstantine est tracé
un objet qui se montre fréquemment, avec une ou plusieurs
des autres figures anaglyphiques, sur les stèles de Numidie
avec des inscriptions latines ou numidico-puniques. Je ne
puis en déterminer la nature. 11 ressemble à une bandelette
dont les extrémités seraient entrecroisées. Cependant,
comme il est quelquefois en opposition avec un objet ar-
rondi qui peut être pris pour un pain, je ne serais pas
éloigné de donner aux deux une signification concordante,
d'un côté un pain rond consacré à Baal, de l'autre un pain
avec des cornes, consacré à Tanit et semblable peut-être
aux gâteaux que,.selon Jérémie, vu, 18, les femmes de Jé-
rusalem pétrissaient pour la reine du ciel. L'image d'un
pain, l'un des symboles de la vie, dans un tableau sépul-
cral, serait en parfaite harmonie avec les idées antiques sur
ce sujet, particulièrement avec l'idée de vie outre-tombe
qui me paraît éclater sur nos stèles, et il est de fait que,
dans le paganisme, on offrait à certaines divinités, notam-
loading ...