Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 79
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.3
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0093
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0093
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
berceau de vie en image morte d'une niche ou d'un édicule
à .colonnes K

Quoiqu'il en soit, si, prises isolément, plusieurs des ima-
ges que je viens d'étudier ne peuvent exclusivement reven-
diquer un rôle funéraire, il me paraît que Cette attribution
pourrait difficilement être déniée à leur ensemble, particu-
lièrement à leur association à l'arbre, symbole de la vie, de
rimmortalité, et à leur répétition constante, en totalité ou
en partie, sur tant de monuments qui, s'ils étaient votifs,
ne pourraient avoir un motif identique, et dont plusieurs
portent indubitablement des épitaphes. Cette opinion, si je
ne m'abuse, va être confirmée par la dernière figure qui
me reste à étudier, l'avant-bras droit levé, avec la paume
do la main en avant, à gauche du tableau anaglyphique de
la pierre anépigraphe de Constantine, figure qui se montre
aussi sur la pierre portant l'inscription n° X. Elle a été
signalée déjà sur un certain nombre de stèles décoiivertes
sur le sol de l'ancienne Carthage, et publiées, trois par
Humbert, une par M. l'abbé Bourgade, d'autres par
M. Ditson, dans la Revue africaine d'août 1859 ; mais on ne
l'avait jusqu'à présent jamais rencontrée, en Afrique, en
dehors de ce territoire ; aucun autre des monuments de
Constantine ne la présente. Son apparition sur les deux
pierres précitées offre un très-grand intérêt : d'un côté,
parce qu'elle concourt, avec les deux inscriptions en lettres
de haute époque, et avec la mention de Tanit dans la pre-
mière, à relier ces monuments à ceux de Carthage ; d'un
autre côté, à raison de la signification de cette figure en
elle-même.

En dehors de l'archéologie africaine, on trouve : 1° une
main, dans une série de crepundia, sur une statue d'enfant

1 L'arbre vivant avait une attribution t?i réelle que souvent il est représente
encore par une feuille que le défunt tient à la main.
loading ...