Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 116
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.6
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0130
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0130
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 416 —

mugas et Mascula, au nord de l'Aurès ; Burgus Specula-
torum et Gemellœ, vers le Zab ; Thubonis et Cellas, dans
le Hodna; Zarai, Diana Veteranorum, Lamasba, Lambi-
ridi et Lamso, dans le Belezma. À cette liste il faut
ajouter Gibba, dont une inscription, donnée plus loin,
marque la place sur un tertre situé à trois kilomètres
au nord d'Aïn-Iagout.

Dans le courant de l'année 4859, les exigeances du
service ne m'ayant point laissé le loisir d'explorer à fond
le pays, je me suis attaché particulièrement à étudier la
route de Lambèse à Cirta, dans l'espoir de découvrir
quelques indications échappées aux regards de nos de-
vanciers. Les environs de Diana Veteranorum n'ont point
échappé à mon attention. La présente notice, où l'on ne
comptera pas moins de trente inscriptions, et cinq bas-
reliefs, contient le résultat de mes dernières courses dans
la subdivision de Batna, que je devais quitter vers la
fin de 1860, pour prendre le commandement du cercle
de Bordj-bou-Arreridj.

1° FAC-SIMILE DE BORNES MILLIA.IRES.

lre Série. — Monuments observés sur la route de Lambœsis

à Cirta.

La voie romaine qui conduisait de Lambèse à Cirta,
en passant par Gibba, se reconnaît encore assez facile-
ment aux tronçons qu'elle a laissés sur le sol. C'est en la
parcourant, pour ainsi dire pas à pas, que j'ai relevé
les légendes suivantes, qui en formaient les subdivisions :
loading ...