Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 121
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.6
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0135
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0135
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 121 —

D N
V A L E N
T I N I A
N O P F
A V G

Domino nostro Valentiniano pio felice Augusto.

Ici, c'est-à-dire à Ouzegrin, la voie se bifurque; une
première branche se dirigeant vers l'ouest conduisait à
Lamasba en passant par Lamso et aboutissait plus direc-
tement à Diana Veteranorum ; la deuxième branche tour-
nant brusquement au nord, traverse la plaine d'El Ma-
dère, le Col d'El Qçar Touda, d'où elle menait en ligne
droite à Cirta, après avoir franchi l'éminence appelée

par les indigènes le pont des Zmouls —'ijlol—sù\

Js^.cj.^ qui sépare le Chott Tensilit du Chott Mrouri, le
Lacus Regïus des Romains. Le tronçon de celte voie,
compris entre Ouzegrin et les Chott, n'est pas indiqué
par les itinéraires anciens, quoique à partir de Qçar
Touda il soit aussi commun à une autre voie venant de
Lamasba, Lamso et Diana.

Entre Ouzegrin et Aïn-Iagout je n'ai remarqué aucun
document intéressant : pourtant il me semble avoir re-
connu derrière le caravansérail les vestiges d'un camp
retranché avec quelques tombeaux de forme circulaire,
accusant la même origine que ceux de Chouchet Er Rou-
mail, au pied du Mont Aurès.

Nos 12 et 13.

Toujours en suivant la même ligne, je suis parvenu
loading ...