Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 135
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.7
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0149
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0149
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
tiuil le système rte l'administration romaine?Les pierres
écrites n'ont-elles pas mis en lumière une foule de ma-
gistratures auxquelles il n'est même pas fait allusion dans
les auteurs? Devons-nous oublier que ces textes précieux,
indépendamment des notes qu'ils fournissent sur l'état
de la civilisation ancienne, ont révélé aux savants les mys-
tères du paganisme qui exerçaient une influence si pro-
fonde sur les mœurs publiques? Quatre mille six cents
inscriptions avaient été exhumées du sol de l'Afrique, vers
le milieu de l'année 1858, et formaient déjà ce beau Re-
cueil, où le maître de l'épigraphie en France classait avec
une mélhode parfaite les matériaux d'une histoire qui
resle encore à faire. Depuis cette époque, notre province
seulement a produit plus de six cents épigraphes, sans
qu'aucune fouille importante y ait été entreprise. Nous
avons la certitude que le jour où notre Société archéolo-
gique, trop confiante en vérité dans les faveurs du hasard,
voudra diriger des compagnies de travailleurs sur les rui-
nes, qui jonchent le sol de la Numidie et que nos savants
officiers n'ont explorées qu'en passant, elle parviendra
en peu de temps à doubler le nombre des découvertes.
loading ...