Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 139
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.7
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0153
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0153
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 139 —

que l'on vient de lire, est, suivant M. Léon Renier, un
membre de cette grande famille des Ccionius, qui joua
un rôle si considérable à la fin du IVe siècle de notre
ère et au commencement du Ve. Le même savant croit
pouvoir rattacher au n° 3, une corniche de piédestal,
dessinée par M. De la Mare, dans la partie archéologique
de YExplor. scienlif. de l'Algérie, pl. 127, n« 3, et sur
laquelle on lit en très grandes lettres, le mot ITALIC1I,
au lieu de ITALICI. Ce qui autorise M. Léon Renier h foire
cette supposilion, c'est que les dimensions sont les mê-
mes , et que l'on remarque à la partie supérieure l'em-
preinte des deux pieds d'une statue en bronze (1).

Ces deux inscriptions ( nos 1 et 2) sont jusqu'ici les
seules que l'on ait découvertes , dans lesquelles la ville
de Cirta soit appelée Constanlina ; cette dénomination
n'avait encore paru sur les pierres épigraphiques de la
Numidie, que comme épilhèle ajoutée au nom de celle
province (provincia Numidia Conslanlina, Inscr. Alg.,
n°s 1852, 2170, 2171 et 2542). (2).

. • ET FVN . . . . R|
• • IRTVTE FELICI
S • AT • • • TATE PRAES
TANTI DOMINO NOST- .
CONSTANTINO MAXI . .

(l) liullellino dcV Insdlulo rft Corritpondcnza mcheologica, n" Xlt..
,ii décembre 18o9.
(i) 76»ff., |> 226.
loading ...