Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 141
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.7
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0155
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0155
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— m —

nus, avec son litre de Perfeclissimc et d'Ordonnateur gé-
néral des finances de la Numidic cl de la Mauritanie. A
la dernière ligne, on lit la formule DNMQE, qui signi-
fie : Dévolus numini majestatique cjus, « dévoué à la
divinité cl à la majesté de l'Empereur. »

Voici les cinq lignes qui restent de celte inscription r
gravée aussi en l'honneur de Constanlin-le-Grand :

N° 4.

EMPER AVGVSTO
VETTIVS FLORENTI
NVS VP RATIONA
LIS NVMID ET MAV
RET DNM QE

« Domino no&lro, Constantino Maximo, pio, felicîr
victori cl semper Auguslo, Veltius Florenlinus, vir per-
feclissimus, rationalis Nuinidiae et Maurelaniae, devotus
numini majestatique cjus. »

« A notre seigneur, Conslanlin-le-Grand, pieux, heu-
reux, vainqueur et toujours^ Auguste, Yettius Florenti-
nus, personnage peifeclissime, ordonnateur général des
finances de la Numidie et de la Maurétanie, dévoué à
la divinité et à la majesté de l'Empereur. »

La pierre mesure 0,60 en largeur, et 0,45 en hauteur.
Les lettres ont 0,5. Je n'ai pas eu de peine à obtenir de
M. Remond que ce précieux monument fût respecté et
encadré dans le nouveau crépissage de plâtre dont le mi-
naret devait être revêtu.

Le seul Rationalis qu'on eût rencontré en Afrique, était
Lucius Luccetus Hadrianus, dont j'ai fait connaître l'exis-
loading ...