Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 161
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.7
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0175
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0175
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
Au-dessous d'un bas-relief déposé au Musée. Chaque
mot est séparé par une feuille de lierre ; les A n'ont point
la barre transversale. Une cassure de la pierre a enlevé
les dernières lettres de la seconde ligne. Il faut supposer
que la substitution du V au T dans la formule invocatoire
provient d'une erreur du lapicide.

N° 45 >

D M
A P R I L I S
VÀ LXX
H S EST
O T B Q

t)is manibus. Aprilis viœit mmos sepluttginta. Hic si-
tus est. Ossa tua bène quiescant.

« Sur un cippe en forme de dé d'autel i servant de lin-
teau à une lucarne de l'escalier du minaret de la grande
Mosquée (Djama^d-Kebir), face occidentale. Haut. 0,70;
larg. 0,20.

N° 46.

D M
I AN VARIA
V A XXXVIIII

t)is manibus. Januaria vixit annos triginld novem.

a Aux Dieux mânes. Januaria a vécu §9 ans. »

A Garef, dans la propriété de Koutchouk-Ali. Le bloc,
sur lequel j'ai copié ces mots , est posé à côté d'un car-
relage en arêtes de poisson, dont l'herbe recouvre une
partie. Haut. 0,35; larg. 0,92.

H
loading ...