Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 170
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.7
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0184
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0184
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
— 170 —

parait d'autant plus difficile â restituer, que le ciseau en
a enlevé une partie. L'orthographe de certains mots ac-
cuse une basse époque. Les trois lettres qui terminent la
4e ligne sont mariées en un seul sigle ; à la fin de la 6e
ligne, l'A se lie à un V ou à un N.

Dans une maison du voisinage, on lit le reste d'une
inscription que voici :

N° 73.

M
VLL
£)QV
ILLVS
A & LXY

N° 74.

MORIAE G EN TIS
ANT1ANAE SAÏV
T C A S S I A E QYETAE
ITAE E1VS PATER SAT
VS OMNIBVS.SVISQUE
VS INNOCENTISSIMIS FECIT
EMIRARI NOLHECVATAE PVLVER HABE

« Monument élevé à la mémoire de la famille Scan-
tiana (?). »

Un tiers de l'inscription a été enlevé, â gauche. L'écri-
ture en est élégante, mais entremêlée de sigles assez com-
pliqués que les ressources de la typographie locale nous
empêchent de reproduire ici. A la lrc ligne, le T et Yi
loading ...