Annuaire de la Société Archéologique de la Province de Constantine — 5.1860/61

Seite: 192
DOI Artikel: 10.11588/diglit.9386.7
DOI Seite: 10.11588/diglit.9386#0206
Zitierlink: i
http://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/annconstantine1861/0206
Lizenz: Creative Commons - Namensnennung - Weitergabe unter gleichen Bedingungen
facsimile
querelles sanglantes entre les donatistes et les ortho-
doxes, enfin, révoltes de Firmus et de son frère Gildon.

Plusieurs faits historiques constatent ce rôle.

Sainte Crispine est martyrisée à Théveste en 304.
Saint Optât nous apprend qu'un concile donatiste s'y
tint en 350. —En 398 l'armée de Gildon, qui s'était ré-
volté contre Honorius, est défaite presque sans combat
par l'armée romaine, sous les ordres d'un autre frère de
Gildon, le Maure Mascézil. Cet événement se passe entre
Théveste et Ammedara (1) ; 5,000 Romains de troupes
régulières (sans doute de la 3e légion Auguste) sont op-
posés à 70,000 rebelles Maures, donatistes, circoncellions.

En 428 ou 429, les intrigues de l'ambitieux comte Bo-
niface ouvrent aux Vandales les portes du continent afri-
cain. Hippône est assiégée inutilement par les Vandales
pendant quatorze mois. Le grand saint Augustin meurt
pendant le siège, accablé par les années et le chagrin.
Boniface est battu à deux reprises différentes, et un pre-
mier traité (celui d'Hippône) abandonne anx Vandales les
trois Mauritanie» et toute la Numidie à l'ouest du fleuve
Ampsaga (2) (435).

En 443, un deuxième traité (celui de Carthage) est
conclu entre Gcnséric et Valentinien- Le roi Vandale rend
à l'empereur d'Occident ses possessions africaines, c'est-
à-dire les trois Mauritanies et la Numidie occidentale, en
échange de la Numidie orientale, delà Byzacène et de la
Proconsulaire.

C'est à partir de cette dernière époque (443) qu'il con-

(1) Aujourd'hui Haïdra, dans la Régence de Tunis, à 37 k. deTébessa.

(2) L'Oued-el-Kebir.
loading ...